LE Võ DÂN TÔC

Le Võ Dân Tôc est un art martial d'origine vietnamienne. Il tire une partie de sa technique dans l'observation des animaux au combat.
Cet art martial regroupe des techniques de poings, pieds, self-défense, roulades, ou encore de maniements d'armes (bâton long et court, sabre long et court,...).

Il trouve sa source dans le Võ-Vietname, enseigné en France depuis 1953 par Maitre NGUYEN DUC MOC. C'est en 1987 que Maître Thierry DIJOUX, élève de Maître MOC, fonde l'école Française de Võ Dân Tôc, école qui conserve l'enseignement traditionnel de la discipline.

Le Võ Dân Tôc est enseigné à Bussy-Saint-Georges depuis 1991 par Frédéric MARCOS. Pour permettre aux élèves de participer a des compétitions départementales et nationales, a été crée en parallèle l'Ecole de Vo-Quyen-Thuat.

Ces compétitions se présentent sous deux formes :

  • Techniques individuelles ou synchronisées
  • Combats

Le pratiquant du Võ s'appelle le "Võ Sinh" et sa tenue le "Võ Phuc"

 

Création de l'école du Võ Dân Tôc

Ce récit n'a pas pour but de d'écrire, de manière exhaustive, la vie du Maître NGUYEN DUC MOC, mais simplement de relater quelques étapes de sa vie qui l'ont conduit à créer la discipline du Võ Viêtnam en France.

Il est né en 1913 dans le village de Thôn Bô Son, situé au nord du Viêtnam dans la province de Bac Ninh, actuel Ha Bac. Il commence la pratique du Võ (art martial de combat) à l'âge de 6 ans avec son père. A 16 ans il devient élève du Maître Hoang Hao Ba, venu du monastère Ma Duong Cuong situé au sud de la Chine et avec qui il étudie le Võ Cong Bi Truyen. A 26 ans nous sommes en 1939, il est enrôlé dans l'armée colonial.

A sa démobilisation en 1947, il reste en France et fonde le Võ Viêtnam au début des années cinquante. Son art est quelque fois appelé le Kung-Fu Vietnamien.

Bien plus tard, 2 enfants découvriront très jeunes le Maître et son art martial.

Ce sont Philippe BERTEC et Thierry DIJOUX et c'est également eux qui vont fonder en 1987 l'ecole de Võ Dân Tôc (art martial traditionnel), après plusieurs décennies de pratique auprès du Maître. On peut donc légitimement penser que le Võ Dân Tôc est né grâce à Maitre NGUYEN DUC MOC.

De part son style et de la région d'où est originaire le Maître, cette discipline est quelque fois appelle Kung-Fu Viêtnamien.

 

Étymologie

Les termes vietnamiens signifient :

  • : Art ou science du combat
  • Dân Tôc : Propre du pays

Cet art martial fait partie du patrimoine millénaire du Vietnam, a été transmis par le Maitre Nguyen Duc Moc lors de ses enseignements à un petit nombre d'élèves.

 

Le Vo Dan Toc un art martial

A travers ses disciplines traditionnelles, le Võ offre à ses pratiquants une grande richesse technique et artistique avec comme ligne de conduite, la coordination des mouvements, l'équilibre et l'apprentissage du combat sous toutes ses formes.

 

Une technique directement issu du combat

On y étudie des techniques de bras, de jambes, de coude et de genoux directement applicable en combat, des TAOS spécifiques (enchaînement préparant au combat), des applications directes, des mouvements a deux, des mouvements de self-défense issus des techniques de bras et de jambes, des exercices de sols et d'acrobatie pour la maîtrise du corps, des exercices respiratoires et le maniement des armes (sabres, bâtons, épées, lances).

 

Un esprit Sain dans un corps sain

Chaque séance d'entrainement débute par un échauffement général du corps comprenant :

  • Assouplissements
  • Mouvements respiratoires

Spécialement étudiés pour entreprendre dans les meilleures conditions, la partie technique du Võ. 
Un entrainement régulier contribue à une bonne circulation du sang, une meilleure respiration et un équilibre nerveux. La pratique régulière et assidue peut prévenir certaines maladies.

 

L'art

Notre école est issue d'une tradition martiale qui s'est développée au contact du règne animal (serpent, singe, tigre...)
L'ensemble de ses attitudes forment un style particulièrement esthétique et efficace, qui identifie le Võ Dân Tôc comme art martial à part entière.